Agencia Prensa Rural
Plan du site
Suscríbete a servicioprensarural

Menaces contre des organisations pacifiques en Colombie
La Force Alternative Révolutionnaire du Commun (FARC) a en réponse exhorté tous les secteurs de la société à se mobiliser et se prononcer en défense d’une paix stable et durable.
Prensa Latina / mercredi 4 octobre 2017
 

Le Conseil Politique National de la FARC a dénoncé les menaces envoyées par des moyens informatiques au nom des Auto-défenses Unies de Colombie (AUC) à l’encontre de la Fondation Héritage et de l’organisation Jeunesse Rebelle.

La Force Alternative Révolutionnaire du Commun (FARC) a en réponse exhorté tous les secteurs de la société à se mobiliser et se prononcer en défense d’une paix stable et durable.

Lors de déclarations devant la presse, ce parti politique a rendu public le fait que « depuis la signature de l’ Accord de Paix, cinq ex-combattants, neuf miliciens et 11 parents d’anciens membres de l’ex-guérilla ont été assassinés ».

La direction de la FARC a signalé qu’ « aucun de ces 25 crimes n’a été éclairçi par le Ministère Public, lequel a entravé et compromis la mise en place et le fonctionnement de l’Unité Spéciale pour le Démantèlement du Paramilitarisme ».

Elle a également demandé au gouvernement que « les menaces tenues par l’AUC ne restent pas impunies, compte-tenu de leur gravité et des conséquences qu’elles ont sur la société ».

Il a par ailleurs été rappelé que « les garanties de sécurité sont une condition nécessaire pour asseoir la paix, et tout particulièrement celles du nouveau mouvement politique né du passage des FARC-EP (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie-Armée du Peuple) à la vie civile ».

« Comme le stipule l’Accord signé à La Havane, l’État adoptera les mesures pour garantir l’élucidation du phénomène paramilitaire, éviter sa répétition et garantir le démantèlement des organisations aux conduites criminelles », est-il ajouté dans le communiqué diffusé par la FARC.

Face à l’ampleur des faits, la direction du parti a demandé à ce qu’une réunion extraordinaire de la Commission Nationale des Garanties de Sécurité soit convoquée, puis a attiré l’attention des instances internationales de vérification du processus de paix à ce sujet.

La Fondation Héritage (Fundacion Legado en espagnol) regroupe des membres des familles de combattants des FARC-EP décédés durant le conflit armé et a pour objectif de garder et honorer leur mémoire.

Quant à Jeunesse Rebelle (Juventud Rebelde), c’est une organisation de jeunes engagés dans le processus de paix appartenant au nouveau parti politique FARC et elle a un programme axé sur la justice sociale.